Retour au site

Exclusivité : les 15 lauréats de la sélection Fair 2013

News | 11 September 2012 | posté par Ben

Comme vous le savez le Fair et le Ricard S.A Live Music, c’est une longue histoire d’amour, une histoire entre deux entités qui partagent la même vision de la musique. Chaque année, le Ricard S.A Live Music assure aux lauréats du Fair soutien promotionnel et technique, et  leur permet de se produire live sur la place Denfert-Rochereau à Paris dans le cadre de la Fête de la Musique. Qui plus est, depuis un an, le Ricard S.A Live Music invite également ces artistes au sein des Ricard S.A Live Sessions – vous avez d’ailleurs pu voir cette année sur nos scènes une partie de la sélection 2012 avec notamment : Art District, John Grape ou encore Lisa Portelli. Enfin, fort d’une vision commune, des groupes comme Twin Twin auront été à la fois lauréat du concours Lance-Toi en Live et lauréat du Fair. D’ailleurs tout au long de l’année, vous pouvez régulièrement retrouver sur notre blog « L’artiste Fair du moment » avec des vidéos de Rod Le Hiboo !

Tout ça pour vous dire que la sélection 2013 du Fair est enfin disponible et que nous sommes, une fois de plus, ravis, de vous la présenter en exclusivité !!!

***


ALINE (Marseille)


CABADZI (Pays de Loire)


LAURA CAHEN (Nancy)


CHRISTINE & THE QUEENS (Paris)


CRANE ANGELS (Bordeaux)


FM LAETI (Paris)


HYPHEN HYPHEN  (Nice)


LESCOP (Paris – La Rochelle)


MESPARROW (Orléans)


MILK COFFEE & SUGAR (Paris)


MINA TINDLE (Paris)


NACH (Paris)


ODEZENNE (Bordeaux)


PENDENTIF (Bordeaux)


WANKIN’ NOODLES (Rennes)


***


Une des têtes d’affiche de cette nouvelle sélection est donc ALINE, un groupe que l’on suit depuis bien longtemps, à l’époque où il s’appelait encore Young Michelin. Aline, c’est un grand bol d’air frais au sein de la pop française, un groupe qui maitrise tous les codes du genre et qui est capable de ressusciter celle-ci sans la moindre once d’ironie. Si l’on se croit d’abord envahit par la nostalgie, c’est rapidement l’effet contraire qui se produit : il y a tellement de sincérité dans le groupe de Romain Guerret que toutes leurs mélodies rétro sont immédiatement touchantes. La preuve ci-dessous avec leur déjà classique Je bois et puis je danse.


 



 

A nos yeux, c’est du côté du hip hop que la sélection marque un grand coup avec trois groupes qui empruntent le sillon de Psykick Lyrikah (sélection Fair 2006) et viennent confirmer qu’il y a bien une toute nouvelle scène hip hop qui est en train d’émerger en France, une scène où l’on mélange allégrement boucles électro et instruments variés, et où le flow débite des textes lettrés empreints d’une poésie post urbaine qui quitte les clichés de la banlieue pour mieux souligner qu’aujourd’hui il ne reste que la mélancolie. Ainsi on retrouve d’abord CABADZI : un mc, un beatboxer, une violoniste/choriste et un guitariste/trompettiste qui ne font aucun compromis et donnent autant d’importance au fond qu’à la forme. Les productions sont chiadées et souvent sublimées par une trompette comme sur Lâchons-les. Digère et recrache, leur premier album, parle des humains fantomatiques accablés par la vie. « Le temps passe, efface les pourquoi-ci, les pourquoi-ça ». Que reste-t-il de notre enfance ? Juste de la mélancolie. La mélancolie, on la croise aussi chez MILK COFFEE & SUGAR et des chansons comme Alien.

Plus politisé et plus ancré dans une tradition hip hop classique, Gaël Faye et Edgar Sekloka alias Suga ont « rencontré le rap américain dans le métro », mais n’ont pas décidé d’en rester là. Niveau écriture, il suffit peut-être de dire que Edgar Sekloka a publié l’année dernière Adulte à Présent son second roman pour se convaincre de la place qu’occupent chez eux les textes. L’autre groupe hip hop de cette sélection, c’est ODEZENNE, et si eux aussi conservent le goût pour les instrus electro et les lyrics au vocabulaire étendu, ils sont un contrepoids idéal à Cabadzi et à Milk Coffee & Sugar. Plus fun, plus rentre-dedans, ils possèdent un univers cinématographique passionnant qui s’affirme dans leurs clips (Saxophone). Si l’on peut découvrir bon nombre de leurs meilleurs titres sur leur album Ovni, c’est surtout au travers de leur blog (http://odezenne.blogspot.fr/) très fourni que l’on deviendra fan du groupe : on y retrouve effectivement des textes de chansons, des délires et des titres inédits incroyables comme ce Tu pu du cu (vidéo ci-dessous).

 



 

Mais au-delà du hip hop, il y a aussi LESCOP, l'autre grosse tête d'affiche de cette nouvelle sélection du Fair. Mathieu Lescop, nous l’avons connu comme leader d’Asyl, formation de rock français bruyante et jouissive avec des titres phares comme James Dean ou La Fille D'A Côté. Là il revient en solo avec une pop sombre pleine de cold wave et en phase avec l’univers de Nicolas Ker. Avec son chant proche de celui d’Etienne Daho et ses textes que les guitares n’arrivent jamais à recouvrir, il offre une alternative intéressante dans l’attente d’un nouvel album d’Asyl.

Et puis forcément, on n’est pas peu fier de retrouver les WANKIN' NOODLES ! En 2010, ils avaient échoué en finale du Lance-toi en Live, mais avaient tellement marqué les esprits qu’ils avaient pu remporter l’année suivante notre concours "Gagne Ton Live aux Francos". Déployant sur scène une énergie juvénile qui fait plaisir à voir, les Wankin’ Noodles ont du style et de l’envie. Du coup, on ne peut pas s’empêcher de vous repasser la vidéo que Rod Le Hiboo avait filmée à l’occasion de la Ricard S.A Live Session n°2 :

 



 

Puisqu’on parle des groupes qui nous avaient tapé dans l’oeil lors des Lance-toi en Live, il nous faut aussi nous attarder sur PENDENTIF. Pendentif, c’est l’un des meilleurs compagnons d’Aline et l’une des fines lames de la nouvelle pop française aux côtés de La Femme et de Granville. Ils font partie de ces groupes qui savent trouver dans les mélodies surannés une fraicheur revitalisante. La force des titres comme Riviera ? Ne jamais tomber dans le cynisme ! D’ailleurs Pendentif faisait déjà partie de la sélection des 10 meilleurs Singles et EPs de 2011 de Requiem pour un Twister (la meilleure crémerie française lorsqu’il s’agit de pop charmante).

Mais le Fair, c’est aussi des voix féminines et des chansons à écouter la nuit. LAURA CAHEN fait par exemple dans la chanson française riche en influences. Au sein de ses ballades, on croise des touches folk, bossa et jazz. Son univers plein d’une poésie malicieuse rappelle celui de Camille. Puisque l’on parle des environnements ouverts, il faut aussi s’attarder sur FM LAETI. Née à Karukera, en Guadeloupe, c’est une voyageuse passée par le Canada et les Etats-Unis qui vit aujourd’hui à Paris. Ses chansons s’écoutent tout en douceur, avec de bonnes grosses influences jazzy ; dommage que celles-ci manquent juste un peu de personnalité.

Puisqu’on est dans les jolies jeunes femmes, il faut aussi parler de MESPARROW. Travaillant énormément sur la voix, elle enregistre d’abord des boucles vocales sur lesquelles viennent ensuite se poser son chant haut perché. On pense évidemment à Medúlla, l’album de Bjork constitué entièrement de voix humaines, mais aussi aux amatrices d’expérimentations sonores comme Emilie Simon. Touchantes et inattendues, certaines de ses chansons sont particulièrement prometteuses. Et puis, il y a NACH, ancienne choriste de M qui vole maintenant de ses propres ailes et qui écrit des chansons comme certains donnent des sourires.

Au niveau des filles, il nous faut forcément évoquer l’autre grand nom de cette sélection à savoir MINA TINDLE ! Proche de Toyfight et de JP Nataf, on avait notamment flashé sur elle au sein de The Limes, ce groupe sans frontière qui nous faisait traverser tous les pays du folk mondial avec entrain. Depuis, elle a sorti Taranta, un album de classe internationale où elle fait preuve d’ambitions en termes de songwriting tout en restant elle-même.  Si on se laissait emporter, on dirait qu’elle a l’étoffe pour devenir notre Kate Bush nationale. Bells, en écoute ci-dessous, est un sérieux argument en ce sens.

 



 

On retrouve également l’electro-pop étrange et dérangeante d’Héloïse Lhetissier qui sous le nom de CRISTINE & THE QUEENS propose des chansons envoutantes assez proches de l’univers d’Antony and the Johnsons. Avec un sens de la mise en scène prononcé et un univers très cohérent, elle allie la musique au concept plus général de spectacle. Plus au sud, à Bordeaux, il y a aussi CRANE ANGELS qui n’est pas un groupe, mais une troupe ! Tous attachés au collectif Iceberg, ils produisent un rock psychédélique surprenant d’identité. Plein de chœurs, de guitares noisy et de mélodies étonnantes, Crane Angels fait penser à des adolescents adeptes du surf qui se retrouveraient enfermés dans une cave avec des amplis et des pédales à effet.

Enfin une sélection Fair ne serait pas complète sans un groupe pour vous donner envie de vous lever, de sauter partout et d’éventuellement de finir sur le dancefloor. Cette tache ce sera à HYPHEN HYPHEN de l’accomplir. Hyphen Hyphen, ce sont quatre anciens étudiants en arts plastiques  de Nice qui aiment la pop épileptique, les mélodies qui vous emmènent très haut et les rythmiques syncopées. Au final c’est dansant comme du Franz Ferdinand avec ce côté décalé à la Hot Chip ; parfois c’est aussi un peu trop le bordel comme chez Klaxons et Late of The Pier. Mais dans tous les cas il y a de quoi s’amuser, comme vous pouvez le constater avec la vidéo de Major Tom.

 



 

Une fois de plus, le Ricard S.A Live Music se retrouve parfaitement dans cette nouvelle sélection tout aussi éclectique que passionnante. Nous sommes maintenant impatients de voir tous ces groupes sur scène !

ALINECABADZICRANE ANGELSCRISTINE & THE QUEENSFair 2013FM LAETIHyphen HyphenLAURA CAHENLESCOPMESPARROWMILK COFFEE & SUGARMina TindleNACHODEZENNEPENDENTIFWANKIN’ NOODLES